Les Actrices de Jean Delannoy

flyer2 actricesPour ouvrir sa saison 2015, le Musée du Cinéma et de la Photographie propose de mai à septembre, une exposition événement autour des actrices ayant collaboré avec le cinéaste Jean Delannoy (1908-2008).

LES ACTRICES ET DELANNOY : UNE COMPLICITÉ CONDUISANT AUX PLUS GRANDS RÔLES TITRES DU CINEMA FRANÇAIS

Pour Michèle Morgan l’évocation de son incomparable carrière s’appuie sur leurs 6 collaborations : La symphonie pastorale (1946), Aux yeux du souvenir (1948), La minute de vérité  (1952), Destinées (1952), Obsession (1954), et Marie-Antoinette, Reine de France (1955), De cette décennie, nait une profonde amitié dont témoignent les nombreuses pièces de la Collection Jean Delannoy présentées sur cette exposition.

Gina Lollobrigida a tourné trois fois avec Delannoy : Venus Impériale (1963), Les sultans (1966) et surtout Notre-Dame de Paris (1956) œuvre magistrale tournée entièrement aux Studios de Boulogne-Billancourt. Son interprétation de la belle Esméralda lui permet de rejoindre le rang envié de Diva du cinéma. Affiches géantes et nombreuses photographies de tournage viennent illustrer ces collaborations avec Jean Delannoy.

La carrière de Marina Vlady est vertigineuse. Actrice à 11 ans, 80 films et une dimension internationale avec les plus grands noms du cinéma : Orson Welles, Ugo Tognazzi, Vittorio Gassman, John Huston… C’est à seulement 23 ans, que son interprétation de La Princesse de Clèves (1961) la place en tête du Box office et des récompenses internationales. Sont présentés pour la première fois au public deux costumes portés sur ce tournage.

Mais ses autres actrices ne sont pas oubliées : Mireille Balin, Suzy Carier, Martine Carol, Paulette Dubost, Annie Ducaux, Annie Duperey, Edwige Feuillère, Annie Girardot, Corinne Marchand, Sidney Penny, Micheline Presle, Madeleine Sologne… toutes sont présentes pour ce grand hommage à la féminité.

Du 2 mai au 30 septembre 2015 (samedis et dimanches de 14h à 18h)

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Nathalie Eno expose au Musée du Cinéma à partir du 2 mai 2015 !

portrait-nathalie-eno

Nathalie Eno a commencé sa carrière de photographe dans le milieu des années 80. Elle intègre l’agence Sygma en 1987 et travaille entre autres pour les magazines Première, Marie Claire, Photo Magazine ou Gala. Elle réalise alors des reportages sur des tournages et des séries de portraits dont certains font la « Une » de Première.

Tout en continuant à travailler pour la presse, elle intègre des équipes de film en tant que photographe de plateau, et poursuit donc sa carrière de photographe en travaillant à la fois comme reporter et pour la production des films.

Pour encore mieux comprendre les acteurs et réveler leur présence, elle est passée de l’autre côté du miroir et a été dirigée au cinéma par Michel Piccoli, Pascale Ferran et jacques Rivette. Ainsi, elle connaît parfaitement après 30 ans de carrière le « dedans des choses » se glissant en leur cœur, discrètement, pour se faire oublier et saisir l’impermanence de l’instant.

Ses clichés permettent de mieux comprendre les règles, les usages, les codes en vigueur dans ces métiers de la photographie liés au cinéma. Lorsque le photographe travaille pour la presse, il n’est présent que quelques jours sur le tournage et son reportage est le tournage du film. A contrario, le photographe de plateau doit rendre compte de ce que le film sera une fois tourné, il doit s’approcher au plus près de l’image du film.

Cette exposition exceptionnelle invite à découvrir l’envers du décor à travers l’œil du photographe de plateau. Nathalie Eno a photographié de grands noms du cinéma comme Zulawski, Jean Reno, Dany Boon, Sophie Marceau, Vincent Lindon, Yolande Moreau et a exercé son talent au côté de Jean Becker qui l’a choisie pour quatre de ses films parce qu’elle sait, dira-t-il, saisir les vrais instants d’un tournage

En 2009, Nathalie Eno a confié à La Cinémathèque Française ses archives de photographe couvrant plus de 25 ans d’expérience sur des plateaux de cinéma.

S. Marceau

Portrait de Sophie Marceau sur le tournage de Mes nuits sont plus belles que vos jours d’Andrezej Zulawski, 1988. © Nathalie Eno – Collection La Cinémathèque Française

 

S. Marceau 2

Sophie Marceau sur le tournage de Mes nuits sont plus belles que vos jours d’Andrezej Zulawski en 1988 © Nathalie Eno – Collection La Cinémathèque Française

 

 

C. Gainsbourg

Charlotte Gainsbourg, tournage de La petite voleuse de Claude Miller, 1988 © Nathalie Eno – Collection La Cinémathèque Française

 

C. Frot & I. Huppert

Catherine Frot et Isabelle Huppert, tournage des sœurs fachées d’Alexandra Leclère, 2004. © Nathalie Eno – Collection La Cinémathèque Française

 

 

E. Devos

Emmanuelle Devos dans La moustache d’Emmanuel Carrière en 2004 © Nathalie Eno – Collection La Cinémathèque Française

 

Voir aussi l’interview de Nathalie Eno (C) La Cinémathèque Française :

 

Espace Jean Delannoy

Cette exposition permanente permet à travers la présentation de l’oeuvre de Jean Delannoy de retracer sur différents thèmes les plus belles années du cinéma d’après-guerre.

JD et camera

Renouvelé régulièrement, l’Espace permanent s’appuie notamment sur la Collection de l’association des Amis de Jean Delannoy riche des « copies d’auteur » de films, des scénarios originaux aux annotations manuscrites du cinéaste, près de trois mille photos originales de tournage et de souvenirs, une cinquantaine d’affiches de films, de nombreux manuscrits, discours et diverses correspondances avec les artistes et célébrités de son époque ainsi que tous les trophées, récompenses et reconnaissances professionnelles recueillies durant 69 ans de carrière.

47763-michele-morgan-remet-un-cesar-637x0-1 eternel retour2 delannoygabin IMG_3465